Frais de port offerts jusqu'au 28 décembre avec le code promo CESTNOEL (Offre valable en France métropolitaine)

Entrepreneurs et entrepreneures, ce livre va vous aider et vous inspirer ! (partie 1)

Avant-propos

Tout d’abord, pour ceux et celles qui ne me connaissent pas encore, je m’appelle Amandine et je me suis lancée en décembre 2020 dans une toute nouvelle aventure : la création de ma propre entreprise dans l’artisanat, et plus précisément dans la création et la vente en ligne d’objets de décoration et de bouquets en origami.

Depuis toute petite, j’ai toujours eu une passion pour les travaux manuels et cette passion m’a suivie jusqu’à aujourd’hui. Quant à mon affection particulière pour l'origami, elle a commencé à l’université, entre 2 bouquins. 

A la fin de mes études en management commercial international, je me suis tournée vers le métier de commerciale export, mais après environ 7 ans de métier, j'ai décidé de me lancer dans la création et l'artisanat. L'année 2020 a été un tournant pour moi et accordant de plus en plus d'importance à l'écologie et au "made in France", je me suis rendue compte que ce métier n'était plus fait pour moi. 

C'est au milieu de l'année 2019 que mon idée de monter ma société dans l'origami a émergé. Le 29 juin 2019 a eu lieu le mariage de mon frère. Ayant une passion pour les origamis depuis un long moment, je lui ai proposé de faire un bouquet en papier pour sa fiancée pour le jour J, et qu’ils pourraient garder pour la vie. C'était la première fois que je faisais un bouquet aussi gros et je me suis éclatée ! 

Cette reconversion en fin d'année 2020 était pour moi une évidence. J'ai choisi de lier mes passions et d'en faire mon nouveau métier : l'art du papier (origami, kirigami...), le Japon, le papier japonais et ses couleurs que je pourrais contempler pendant des heures, la nature, les travaux manuels, et bien sûr faire plaisir aux gens. L'origami qui vient du Japon m'a particulièrement séduite pour la patience, le calme et la précision qu'il requiert. Aussi, avec une simple feuille de papier, les possibilités de création sont immenses et c'est ce qui me stimule !

Aujourd’hui j’avais envie de changer un peu d’univers. J’en ai marre de l’origami et des tutos ! Je vais vous parler d’un livre qui pourrait intéresser et inspirer les entrepreneurs créatifs et entrepreneures créatives comme moi. 

Ce livre, c’est Le guide des entrepreneuses créatives, écrit par Sophie-Charlotte Chapman et Sandrine Franchet, aux éditions Eyrolles (troisième tirage 2017). 

Résumé

Couverture du livre

 

Lancer son business créatif, c'est apprendre à se gérer seul(e) et créer les bases d'une structure qui se voudra solide. S'organiser, gérer, communiquer, financer, se former... Autant de conseils pratiques que vous dénicherez dans ce guide, complété et illustré de témoignages de professionnels du fait-main. Parce qu'entreprendre est aussi une aventure personnelle très forte, vous saurez également comment croire en vous, vous affirmer et faire face à la solitude de l'entreprenariat à domicile.

Et puisqu'à l'ère des réseaux sociaux, il est d'autant plus difficile de séparer vie personnelle et vie professionnelle, cette nouvelle édition s'adapte à vous et a été enrichie de conseils inédits pour résoudre vos interrogations plus profondes, en tant que femme et parfois en tant que mère : s'accorder des pauses, éviter le burn out créatif et lutter contre le syndrome de l'imposteur.

Comme l’indiquent les auteures, “cet ouvrage s’adresse aussi bien aux entrepreneuses installées, qui souhaitent améliorer leur gestion et leur organisation, qu’à celles qui envisagent de se lancer mais qui hésitent encore. Ces dernières trouveront des pistes pour structurer leur projet en amont et en prévoir les éventuelles difficultés.”

Il m’a été offert au Noël dernier et je vais vous expliquer ce que j’ai aimé sur ce livre et ce que j’ai moins aimé.

Entrepreneuse ou entrepreneure ?

Mug "like a boss" !

 

Alors oui, déjà, vous devez vous demander pourquoi j’écris “entrepreneures” et non pas “entrepreneuses” ? Selon le dictionnaire, le mot correct est “entrepreneuse” mais pour moi, il possède une connotation sexuelle trop importante. Je ne sais pas vous, mais pour moi, cela me fait penser à "entraîneuse". D’ailleurs, cet article des Echos parle très bien du sujet et de la division des avis entre ces deux termes. N'hésitez-pas à le lire si vous voulez approfondir le sujet. Ce n’est pas vraiment une critique, mais plutôt une remarque. Sophie-Charlotte et Sandrine ont fait le choix de garder le mot “entrepreneuses” et ce choix est tout à fait honorable. Mais peut-être que je suis la seule à être gênée par ce terme ! Et vous, vous préférez plutôt entrepreneuse ou entrepreneure ? Répondez-moi en commentaire en bas de cet article. Je suis curieuse de connaître votre avis là dessus. 

Un féminisme bien affirmé

La deuxième critique à mon avis est que ce livre s’adresse uniquement aux femmes. C’est un parti pris de la part des deux auteures (ou autrices, comme vous voulez) qui veulent affirmer leur féminisme mais je trouve ça dommage d’exclure les hommes qui lancent leur business créatif et qui pourraient tout à fait s’inspirer et s’aider de ce livre. 

Sinon c’est un super livre. Il y a pas mal de choses que j’ai aimé.

Un livre bien structuré et clair

Il est très bien structuré et agréable à lire. Les deux auteures ont décidé de diviser leur livre en plusieurs chapitres :

  1. Je booste ma créativité au quotidien

  2. Je gère mon temps

  3. Je deviens efficace

  4. Je travaille chez moi

  5. J’installe mon business à l’extérieur

  6. Je gère mon équilibre vie pro/vie perso

J’ai particulièrement aimé le chapitre 2 qui m’a donné énormément d’astuces au niveau de la gestion du temps et de la planification. J’ai parfois tendance à m'éparpiller et grâce à cet ouvrage, j’ai appris à faire des “to do lists” réalistes et à me fixer des objectifs atteignables, à utiliser les bonnes méthodes et outils de gestion du temps et à bien séparer ma vie professionnelle et ma vie personnelle malgré le fait que je travaille depuis chez moi.

Le dernier chapitre est un peu différent et est plus centré sur l’aspect émotionnel et psychologique : comment concilier au mieux son business créatif avec sa vie personnelle et comment faire face au doute et à la démotivation qui guettent souvent les entrepreneur(e)s indépendant(e)s. J’ai aussi beaucoup aimé ce chapitre. 

A la fin, il y a deux pages consacrées aux “bonnes adresses de l’ouvrage” : des partenariats pour réussir, des coaches pour vous accompagner, des créatrices à découvrir, des blogs à lire et des boutiques à visiter. Il y a de quoi nourrir et entretenir sa créativité !

Je trouve également que ce livre est bien illustré. 

Page de présentation du chapitre 1

Un livre bourré d’exemples et de témoignages

Il y a de nombreux exemples et témoignages intéressants de créatrices. D’ailleurs j’en connaissais déjà quelques-unes comme Julie Adore… que j’adore ! (Mais quel humour aujourd’hui ?!). Voici sa page Instagram si vous êtes curieux(ses). 

Ces exemples, conseils et témoignages sont nombreux, très pertinents et très différents, ce qui permet à la lectrice de nourrir sa créativité, de s’inspirer, de s’identifier et bien sûr de mettre en application les différents conseils qui lui sont utiles. Et pourquoi pas de rentrer directement en contact avec ces personnes pour élargir son réseau !

On peut trouver des conseils d’entrepreneures créatives, mais aussi de coachs, de psychologues, d’artistes, de blogueuses et bien plus encore.

Un livre dans l’air du temps

Un autre avantage de cet ouvrage comparé à d’autres œuvres qui parlent de l’entreprenariat, c’est qu’il est assez récent (3ème édition en 2017) et qu’il prend en compte les différents aspects de notre vie moderne : les réseaux sociaux qui ont une place de plus en plus prépondérante dans notre vie quotidienne, le smartphone qui nous accompagne dans tous nos déplacements et toutes ses autres technologies qui nous permettent de rester connecté(e) quasiment 24h/24 et 7j/7.

Femme qui tape sur un ordinateur portable

Le livre parle justement du fait qu’il faut savoir prendre de “vraies” pauses, se déconnecter de temps à autre et prendre du temps pour soi pour pouvoir avoir un bon équilibre vie pro/vie perso et bien sûr pour rester en bonne santé. Egalement, faire des pauses et rêvasser est indispensable pour rebooster sa créativité ! Comme le dit si bien Barbara Meyer dans ce bouquin (co auteure du livre J'arrête d’être débordée), “Comme vous le savez, le temps, c’est de l’argent. [...] Une pause, c’est un placement. Faire une pause, c’est accepter d’immobiliser du temps pour être plus efficace ensuite”. 

Le livre conseille également de bons outils numériques pour être efficace et ne pas perdre de temps dans son projet entrepreneurial. 

Conclusion

En résumé, ce livre est très intéressant et m’a bien aidé. Je pense qu’il peut être très profitable pour n’importe quel entrepreneur créatif ou n’importe quelle entrepreneure créative qui veut se lancer ou qui a déjà démarré son activité. Il est clair, agréable à lire et il contient de nombreux exemples, conseils et témoignages utiles.

Quelques mots sur les deux auteures

Sophie-Charlotte Chapman est diplômée en gestion de projets. Elle est l'auteure du blog www.vivredesacreativite.com sur lequel elle publie conseils et cas concrets pour créer sa propre entreprise. Consultante en marketing, elle s'est spécialisée dans l'accompagnement à l'entrepreneuriat créatif. Vous pouvez retrouver ses services sur son site www.sophiecharlottechapman.com

Consultante en communication digitale, Sandrine Franchet accompagne les entrepreneurs et porteurs de projets soucieux de leur impact social et environnemental. Elle est également l'auteure du blog Le Mag' de Cousette : entreprendre et vivre autrement, www.cousettecommunication.com 

N’hésitez-pas également à faire un tour sur leur blog en commun consacré aux entrepreneuses créatives : http://entrepreneuses-creatives.blogspot.com

Vous pouvez échanger directement avec elles si vous avez des questions précises. Bien sûr, je peux également partager mon expérience personnelle en tant qu’entrepreneure créative, donc si vous avez des questions, n’hésitez-pas à me les poser en commentaire.

J’espère que ce format d’article vous aura plu. Merci et à très vite pour de nouveaux articles !

Laisser un commentaire