L'origami, qu'est ce que c'est ?

L’origami est l’art du pliage traditionnel japonais. Le mot origami vient du verbe japonais "oru" (plier) et du mot "kami" (papier). Mais d’où nous vient cet art et comment nous est-il parvenu ?

Histoire

L’origami serait apparu en Chine à l’époque de la dynastie des Han de l’Ouest (- 202 /- 9 av JC), sous la dénomination de "zhézhǐ". Plusieurs siècles plus tard, des moines bouddhistes l’auraient introduit au Japon.

Bien qu’originaire de Chine, cette pratique est désormais connue sous son appellation japonaise "Origami", les Japonais étant devenus des maîtres dans l’art du pliage du papier.

A l’époque de son introduction au Japon, le papier, alors rare, était considéré comme un matériau précieux. Au Japon, il était donc plié à l’occasion de cérémonies religieuses, pour décorer les tables (le plus souvent les cruches de saké).

On retrouve également l’origami en religion dans le Katashiro, représentation d’une divinité utilisée pendant les cérémonies Shinto du temple d’Ise (au Japon) et considéré comme un talisman et un porte bonheur.

origami dans un temple japonais

La pratique de l’origami se serait ensuite rapidement développée au cours des rituels bouddhistes puis aurait prospéré parmi le milieu guerrier des Bushi (guerriers en armures chargés de la protection des clans familiaux religieux). Réaliser des fleurs en origami prouvait alors son amitié.

A l’époque Edo (1603-1867), la pratique de l’origami se serait popularisée. Cependant, et comme dans de nombreuses autres pratiques, la transmission des modèles de pliages se faisant essentiellement de façon orale, seuls des modèles simples ont perduré.

Aujourd’hui, les Japonais connaissent deux ou trois origami très populaires auprès des enfants, parmi lesquels la boîte, la grenouille ou la grue japonaise.

En Europe, l’origami s’est développé au XVIIIe siècle. A cette époque, des spécialistes avaient alors reconnu le caractère enrichissant pour le développement des enfants des activités de pliage, de découpage, d’assemblage et de tressage.

L’origami était alors reconnu comme permettant le développement de la créativité, la rigueur et la précision du geste.

L’art du pliage de papier a su gagner la ferveur de ses adeptes à la fois en tant que divertissement qu’art traditionnel au Japon. De nos jours, au Japon comme dans d’autres pays, nombreuses sont les personnes, jeunes et plus âgées, qui pratiquent l’origami pour créer des modèles simples comme des modèles très complexes, nécessitant parfois plusieurs feuilles, du collage et un nombre impressionnant de pliages.

Traditionnellement, on plie à partir d’un carré et sans colle. Ce sont les règles classiques de l’origami qui permettent déjà de réaliser un grand nombre de pliages. Les puristes pensent qu’aucun instrument ne devrait être utilisé pour réaliser les origamis, mais certains, comme des pincettes ou des trombones peuvent parfois s’avérer extrêmement utiles.

Les différents types d’origami

L’origami classique représente en général des animaux, des fleurs, des plantes ou des objets inanimés tels que des boîtes ou des ballons, des figures faciles à réaliser qu’on apprend pour débuter. Mais il existe aussi des "action origami", qu’on peut animer selon certains principes de pliage. On peut animer des animaux bien sûr (la grenouille qui saute en est un bon exemple) mais aussi des origamis "jeux" comme des cubes ou des anneaux qui se "font et se défont".

L’origami modulaire notamment permet de réaliser ce genre de pliage animé. Le modulaire consiste en l’assemblage de différentes pièces pour en former une plus grande. L’origami "3D", qui consiste en l’assemblage de plusieurs petits modules triangulaires en une pièce finale, relève de cette technique.

Les origamis populaires

La grue est un incontournable de l’origami.

deux grues colorées en origami

 

Au Japon, la grue est considérée comme un animal qui porte bonheur. Traditionnellement, elle symbolise une longue espérance de vie. C’est pour cette raison qu’une confection de mille grues en papier reliées entre elles par une ficelle est généralement offerte aux personnes malades ou touchées par une catastrophe naturelle en guise d’encouragement ou de prière. Elles sont appelées "senbazuru" ("les mille grues"). Au fil du temps, ces "senbazuru" ont tout simplement fini par symboliser la paix. Une légende japonaise dit : "Quiconque plie mille grues de papier verra son vœu exaucé".

senbazuru - guirlandes de mille grues

 

Les boîtes, le casque de samouraï et la cocotte sont aussi des origami populaires dans le monde entier. 

boîtes en origami casques de samouraï en origami cocotte en origami

Dans cet autre article de blog, je vous explique comment faire une petite boîte japonaise en origami. 

Les mathématiques et autres applications de l’origami

Les méthodes de pliage ont pu être appliquées à des domaines mathématiques et technologiques divers tels que la mécanique des structures et le génie aérospatial. Par exemple, les panneaux solaires d'un vaisseau spatial peuvent être repliés à l'aide de techniques d'origami et déployés délicatement lorsque le vaisseau est dans l'espace.

Mais l’application aux mathématiques reste la plus utilisée. En effet, L'origami est un sujet d’étude pour les enseignants de mathématiques, en particulier dans le domaine de la géométrie. L’origami permet par exemple la trisection de l'angle, alors qu'elle est impossible à la règle et au compas.

Les bienfaits de l’origami

L'origami possède de nombreux avantages pour les enfants comme pour les adultes :

  • il améliore la concentration et la mémoire
  • il favorise la créativité
  • il améliore la conscience spatiale pour les enfants
  • il stimule la motricité et la dextérité : il nous force à mieux coordonner nos yeux et nos mains
  • il permet de se détendre et de relâcher le stress et l'anxiété. Certaines études montrent même ses bienfaits contre l’insomnie et la dépression.

Les grands maîtres de l’origami 

L’origamiste le plus connu est Akira Yoshizawa, mais de nombreux autres artistes ont travaillé avec lui ou ont hérité de son savoir-faire. Parmi les artistes japonais, on connait aussi Humiaki Huzita, Toshikazu Kawasaki, Makoto Yamaguchi et Satoshi Kamiya.

L’art de l’origami s’est également développé bien au-delà des frontières du Japon et de grands origamistes exercent notamment aux Etats-Unis, en Allemagne, en France, en Amérique du Sud ou dans d’autres pays d’Asie. Les Etats-Unis comptent beaucoup d’artistes de renom tels que Florence Temko, Michael G. LaFosse, Peter Engel, Robert J. Lang…


Maintenant, vous savez tout sur l’origami ! Merci et à très vite pour de nouveaux articles !

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés